Vous êtes ici

Partager

Un naturaliste d’exception

Comme tous les grands chasseurs de son temps, Ferdinand d’Orléans a confié la naturalisation de ses trophées chasse à l’anglais Rowland Ward.

Dessinateur, sculpteur, artiste, naturaliste, Rowland Ward (1848-1912) est issu  d’une famille attachée à l’histoire naturelle et aux voyages. A 14 ans, il rejoint l’atelier de taxidermie de son père puis, en 1872, il crée sa propre société à Londres et s’installe ensuite à Piccadilly, sous l’enseigne « The Jungle ». 

A la fin du XIXème siècle, l'établissement Rowland Ward est la société de taxidermie la plus connue dans le monde pour ses réalisations de grande qualité.

Rowland Ward participe à l’évolution de l’art de la taxidermie et invente une nouvelle présentation des animaux en les regroupant dans leur habitat naturel (habitat group), donnant ainsi une grande importance à l’esthétique, à l’apparence de la vie. Ses montages révèlent une facture extraordinaire sur le plan anatomique et une restitution tout à fait exceptionnelle des mouvements et des attitudes des animaux. Cette évolution de la taxidermie est le résultat de l’emploi de nouveaux matériaux et de la pratique de nouvelles techniques, mais aussi d’une meilleure observation de l’animal grâce en particulier à l’usage de l’appareil photographique.

La demande d’une clientèle aisée, non scientifique, favorise une approche artistique dans la mise en scène des animaux qui sont dès lors intégrés dans leur milieu de vie. Ces nouvelles présentations, les dioramas, vont ensuite faire leur entrée dans les muséums d’histoire naturelle contribuant à une révolution muséologique, apportant ainsi un aspect éducatif et esthétique qui prime sur l’aspect purement scientifique.

Toujours pour satisfaire l’élite mondiale de la chasse, Ward propose des articles décoratifs utilisant des éléments de taxidermie issus de souvenirs de chasse : les Wardian furnitures , et édite régulièrement le Livre des Records, encourageant ainsi la recherche de trophées toujours plus exceptionnels pour les collections. De nombreux ouvrages destinés aux chasseurs et aux naturalistes présentent les méthodes de capture et les techniques de conservation. La société vend aussi tout le matériel nécessaire aux safaris. Tout cela incite bien sûr à une chasse destructrice.

L’établissement Rowland Ward a fermé ses portes en 1977.

 

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Restez informés des actualités du Domaine royal de Randan en complétant le formulaire.