Vous êtes ici

Partager

Orangerie et serres

Vue partielle de l'orangerie vers 1900.

L’orangerie a été construite vers 1835. Située à proximité de la chapelle, elle était autrefois adossée aux communs des écuries qui la protégeaient du nord (disparus).

Bâtiment noble, l’orangerie est bâtie avec les mêmes matériaux que le château auquel elle est assimilée : briques polychromes pour les faces visibles, ardoise pour la couverture. Comme il se doit, la façade nord est aveugle pour se prémunir du froid ; la façade sud est entièrement vitrée pour faire pénétrer la lumière et la chaleur nécessaires à la conservation des végétaux.

La verrière est remarquable par sa structure métallique, ses vitres de grandes dimensions et son judicieux système d’ouverture qui permettait d’aérer l’orangerie et de maîtriser sa température.

Vue de l'orangerie aujourd'hui.

A l’intérieur, deux rangs de 16 colonnes en pin soutiennent la charpente dissimulée par un plafond et déterminent une nef encadrée de bas-côtés.

Le plus surprenant reste les dimensions du bâtiment -56 mètres de long- qui en font l’une des plus grandes orangeries privées de France. Cela s’explique par le souhait de Madame Adélaïde d’avoir un nombre d’orangers important pour agrémenter les abords du château à la belle saison. Et en effet, les alignements d’orangers à touche-touche ont fait pendant longtemps l’admiration des visiteurs.

L’orangerie a été le premier bâtiment du Domaine sauvé d’une ruine promise : sa toiture a été refaite à l’identique en 2000-2001.

Bien que dégradées, les serres chaudes qui s’étirent au-devant de l’orangerie sont elles aussi d’un grand intérêt. Construites sur le modèle des serres du jardin potager de Versailles  aujourd’hui disparues, elles étaient chauffées grâce à deux systèmes de chauffages indépendants :
  • un chauffage central à eu chaude (calorifère)
  • des plaques de fonte restituant la chaleur issue de la décomposition du fumier de cheval.
 

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Restez informés des actualités du Domaine royal de Randan en complétant le formulaire.